cartes de visites after networking

After-Networking : trier les cartes de visites? La fin du cauchemar!

cartes de visites after networking

After Networking :

Comment faire le tri des cartes de visites échangées et exploiter les « cartes rares » ?

Les soirées de networking – soirées professionnelles le plus souvent à thème (sujet), dans un lieu éphémère et différent à chaque fois, sont des moments importants auxquels un entrepreneur participe | doit participer. Et ici, chez #RDLM, qui dit « entrepreneur », dit « wedding-planner » ;-)

Lors de ces soirées, nous récoltons beaucoup, beaucoup de cartes de visite. L’idée n’est pas de faire un concours de celui ou celle qui en « gagne » le plus. Ni de s’en faire un nouveau papier-peint, une fois toutes assemblées. « Quoi que… » dirons les plus créatifs / créatives d’entre vous :p

Plus sérieusement, il n’est pas vraiment judicieux d’amasser les cartes de visite lors de ces soirées networking. Mieux qu’une énumération toute bête des raisons, voici plutôt une idée de ce que vous devez faire pour développer votre réseau à l’occasion de ces soirées de networking.


 

#1 | Le but de votre networking

Ne perdez surtout pas de vue  pourquoi vous participez à « cette » soirée de networking. Un ch’ti récapitulatif de la méthode de « la soirée networking concrètement efficace »?  Suivez le lien vers l’article dédié à ce sujet.

#2 | De la collection utile à la pertinence

Vous avez décidé de participer à ce networking car vous avez en tête de rencontrer « pour de vrai » une personne avec qui vous avez envie de travailler, de construire un projet, ou tout simplement envie d’échanger car vous la trouvez intéressante. 

Alors ne perdez pas de temps et ne vous encombrez pas d’une kyrielle de cartes. 

Premièrement, c’est voyant ;-) Que ce soit dans votre main, dans une pochette de votre sac ou dans un porte carte – tout sera trop vite rempli dans tous les cas. 

#3 | Conservation pour sélection

Vos cartes de visite > ne les distribuez pas à tout bout de champs. 

Une carte de visite est distribuée à l’issue d’une rencontre que vous pensez prometteuse, intéressante

Je suis convaincue qu’il est toujours bon de privilégier le « peu » qui est de bonne qualité » que le « beaucoup » qui se perd dans la masse. Il est préférable de participer à plusieurs networking et ne rencontrer que peu de personnes à chaque fois, car j’aime prendre le temps d’échanger avec la personne que je rencontre. 

#4 | Noter sans tarder

Après chaque rencontre et échange de cartes, prenez le temps de notre « quelque chose » sur la carte. Une annotation importante, la date, où le lieu du networking. Tout ce qu’il vous semble intéressant de noter pour ne jamais oublier. Cela peut aussi être un détail. Je me souviens d’un professionnel du mariage que j’avais rencontré à New York lors d’une soirée de networking (mixer en anglais américain). Il fait un travail que j’aime énormément. Nous passons beaucoup de temps à échanger sur nos visions communes du client, de nos métiers, de l’industrie dans laquelle nous baignons. Puis il me livre quelques anecdotes comme un de ses prochains mariages dans un lieu qu’il va découvrir pour la première fois et qui le fait rever depuis des années. C’est cette note-ci que j’ai faite sur sa carte de visite une fois que nous nous sommes quittés. La date du mariage et le lieu. Au moment venu, je lui ai écrit un mot sincère qui lui souhaitait de profiter sans retenue de ce mariage, de ce couple, de ce lieu et de cette destination. Avec en guise de fin de mail une phrase qui résonne pourquoi, pour moi et de manière générale pour beaucoup d’entre nous « Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ».

 Noter… sans tarder! Ces informations sont précieuses et vous aident à vous souvenir à vie de ce moment de cette rencontre. 

#5 | Classement 

Dans les deux ou trois jours qui suivent votre soirée, classez! 

Bien entendu, pour cela, il existe plusieurs méthodes possibles.. Pour les fans de jolis trieurs customisés, faites vous plaisir ! 

Pour ma part, je préfère la version #numérique en Cloud. J’enregistre le contact dans le repertoire de mon iPhone, et grace à l’application IFTTT*, cela bascule dans mes contacts sur Google. (Et inversement, si j’enregistre depuis mes Google contacts, vers min iPhone)

(*Keuwwaaa? Je ne vous ai pas parlé de IFTTT? Enfin une appli qui fait d’une pauvre journée de 24h une journée fabuleuse de 48h. Très vite l’article! )

Bonus: ma manière de trier mes contacts et de les archiver de manière pratique et instinctive. Je ne sais aps vous, mais pour ma part, il m’est parfois difficile de me souvenir d’un nom de famille, d’un prénom, d’un nom de société, voire les trois en même temps alors que vous appréciez la personne / l’entreprise.

Voici comment je classe. Pour ma part, mon repertoire personnel est en anglais, mais bien entendu, cela fonctionne en français of course :p

Prenons l’exemple d’un lieu de réception.

VENUE (13) + Nom du lieu + nom du contact + ville

Puis les numéros de téléphone, les mails, site web… Jusque là classique.

Votre valeur ajoutée:  compléter la partie « NOTES ». Quand vous avez rencontré la personne, le lieu, l’occasion et toutes autres informations qui feront que vous disposez de toutes les informations importantes pour vous. 

Et l’exemple d’ une Coiffeuse de mariage

WHD (NYC) + son nom + son lieu d’activité etc.

Wedding Hairdresser à Manhattan. Là aussi, j’apporte les notes, les tarifs etc.

En privilégiant le classement par métier, vous ne pourrez plus passer à côté d’un contact fabuleux rencontré plusieurs semaines auparavant. Les occasions de travailler ensemble se construisent sur le long terme. Ne l’oubliez jamais.

#6 | Remerciez par e-mail

Vous avez rencontré cette personne, vous avez échangé avec elle. Vous savez que vous travaillerez avec cette personne. Pas aujourd’hui, peut-être demain. La route est longue. Soyez confiant. C’est aussi cela de pérenniser vos rencontres. 

Alors remerciez là ! une seconde fois. Oui, vous l’avez déjà fait lorsque vous vous êtes quittés à la fin de la soirée de networking. Faites la différence en étant un peu plus courtois que la moyenne et témoignez-lui votre intérêt, une nouvelle fois, par écrit.

Règle d’or: soyez-vous même. Lorsque l’on s’exprime avec professionnalisme et sincérité, on ne peut pas se tromper – ni en faire trop, ni pas assez. 


You made it! Vous savez désormais manier la gestion des cartes de visite en les transformant en de véritables relations humaines. Ce dont nous avons besoin pour développer nos business, et surtout vivre heureux et calés, chacun dans notre conscience. Celle de faire les choses bien, jusqu’au bout.  

Comme je l’ai déjà écrit ailleurs, n’oubliez jamais qu’une rencontre est à elle toute seule une opportunité de bousculer votre vie et de la faire grandir!


Mu Martina MickoMuriel Saldalamacchia a été nommée « Industry Leader » à de nombreuses reprises à l’occasion de congrès internationaux dédiés à l’industrie du mariage auxquels elle a participé en tant que conférencière. 
Dans l’industrie du mariage depuis 2008, Muriel est wedding-planner spécialisée dans les mariages de Destination et vis avec son mari et leurs enfants entre la Provence et Manhattan. Avec son école de formation et de conseils, elle aide les entrepreneurs à vivre sereinement de leur passion en les faisant grandir, sur les voies de la passion, du travail, et de l’éthique.
Retrouvez ses articles et autres points de vue sur son site dédié aux wedding-planner francophones www.reussirdanslemariage.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Top