©Linda Champenois photographiée par Celine Chan

Le Flat lay, vous avez dit flat lay ? 

L’idée est d’aborder le phénomène Flat Lay qui, bien que très ancien, connait aujourd’hui un engouement majeur dans l’univers du mariage, toutes cultures confondues.

Autrefois appelé « knolling », le flta lay permet de mettre en scène des objets au travers d’une prise de photographie « à plat », dans un seul est même cadre. Le terme knolling (aujourd’hui flat lay) est apparu en 1987 et a été créé par Andrew Kromelow alors concierge dans un magasin d’ameublement. Ce dernier a proposé de mettre en scène une des chaises de la marque Knoll pour lequel son patron travaillait. Cette mise en scène révolutionnaire permettait d’un coup d’un seul de tout voir en une seule image avec des angles nouveaux et accrocheurs)

Cambridge University, définira le flat lay ainsi :
An image or a style of photograph in which a number of things are arranged on a surface and then photographed from above. Flatlay photography is an easy way to wow your Instagram followers.

C’est avec Linda Champenois que j’ai eu envie d’appronfondir le phénomène Flat Lay amené au mariage.

À travers des questions sur son parcours, j’ai voulu comprendre comment Linda abordais la technique du flat lay, ce qu’elle aimait par dessus tout lorsque elle animait son workshop entièrement consacré à cette technique artistique dédiée aux créatifs (que nous sommes !).

Linda, je te connais depuis quelques temps maintenant, et c’est à Paris que nous avons pu nous rencontrer pour la première fois, à l’occasion d’une de mes soirées Parisian Afterwork With Muriel. Je suis depuis émerveillée par ton apparente délicatesse associée à un tempérament déterminé, créatif et fort. Peux-tu nous expliquer comment tu as réussi à assumer ta signature dans l’univers du wedding-design ?

Bonjour Muriel, tout d’abord, merci pour cette invitation lors d’une de tes soirées afterwork, un moment agréable, qui m’a permis de découvrir d’autres prestataires mais également de te rencontrer, d’apprécier ta personne, ton travail ainsi que ton experience dans le domaine du mariage. Ma signature est venue au fil du temps, en débutant comme tout le monde, avec beaucoup de pratique, des formations que j’ai faite pour me perfectionner sur des techniques en France et à l’Etranger. Je dirais que c’est en communiquant mes valeurs d’entreprise qui me sont propres et de faire ce que j’aime en toute confiance, qui me permet d’avoir un travail à mon image.

En tant que wedding-designer, tu sais travailler la fleur. Que conseillerais-tu à une wedding-designer aujourd’hui qui souhaite faire évoluer ses techniques ?

Oui je suis Wedding Designer et également Floral Designer. Je conseillerais de rester à l’écoute des tendances tout en gardant sa signature, de se former continuellement aux nouvelles techniques, et de prendre plaisir à tester et créer de nouvelles choses.

Parlons FLAT LAY! Peux-tu nous en dire plus sur le flat lay, ta vision concernant cette technique particulière ?

Le flatlay est pour moi une réponse à la communication moderne, un vecteur de communication fort dans une société ou les réseaux sociaux parlent à travers des images. En s’inspirant du minimalisme en vogue dans nos sociétés, le flatlay permet de raconter une histoire, une situation. On peut percevoir en une image une signature.

Tu organises plusieurs workshops dans l’année pour apprendre la technique du flat lay. Comment est-ce que l’idée de former à cette technique t’est-elle venue ?

Le flat lay m’a toujours passionné pour le travail scénographique des détails à travers la photo et pour ce qu’il nous raconte en une image. J’avais à coeur de partager et transmettre ces techniques, pour que des designers, photographes, planners, graphic designer puissent se l’approprier, se perfectionner ou tout simplement se faire plaisir en créant.

Aujourd’hui, lorsqu’ un mariage est publié dans un magazine, un blog, impossible d’échapper à la photo  » à plat » des souliers à talons de la bride, avec son alliance, des fleurs.. ou de la carterie. Je me demande toujours si cette technique réponds d’abord à une envie des clients, ou un besoin des professionnels d’exprimer leur créativité ?

Les blogs adorent les détails pour donner des idées aux futurs mariés. Pour moi cette technique répond aux 2. Les accessoires, bijoux, carteries choisis avec soin sont importants pour les mariés et principalement la mariée, surtout ses souliers! Elle aime garder un souvenir des détails de son mariage qui ont une importance pour elle, tout comme la photo de son bouquet de mariée. Ces petits détails dont elle se remémorera le souvenir plus aisément lorsqu’elle reverra ses photos. Et pour le professionnel, artistiquement c’est plaisant de mettre en scène ces jolis détails et de les mettre en valeur à travers la photo.

Qu’est-ce qui te touche dans un flat lay ?

Ce qu’il raconte, on peut s’imaginer par exemple l’odeur du parfum que la mariée à porter, le style du mariage à travers la papeterie, un aperçu des fleurs qu’elle a choisi pour son mariage, et les accessoires qui ont fait que sa tenue était harmonieuse par exemple…

Cette question me taraude car sa réponse me semble complexe, mais je suis certaine que tu vas pouvoir m’éclairer : qu’est-ce qui détermine qu’un flat lay est réussi et qu »un flat lay est loupé ?

Très bonne question ! Une belle photo et sa composition est à l’appréciation de chacun. Mais pour moi le flat lay doit être équilibrée et esthétique, et quelques techniques pour travailler son oeil artistique sont nécessaires. Et si il me raconte quelque chose en mettant en valeur les éléments qui le compose c’est « cherry on the cake ! »

Selon toi quels sont les métiers aujourd’hui qui peuvent utiliser le flat lay dans leur communication? Est-ce que c’est adaptable à toutes les professions qui ont besoin de communiquer sur des plateformes sociales, ou pour des shootings éditoriaux ?

Le flat lay est utilisé dans d’autres domaines d’activité, bien avant celui du mariage, mais dans le mariage cela peut être utilisé par de nombreux métiers : photographe, designer, planner, floral designer, graphic designer, make up artist, créatrice de bijoux… pour du contenu sur les réseaux comme pour de l’éditorial.

Enfin, en bon avocat du diable, peut-on simplement avec son smartphone prendre une belle photo de son flat lay, ou bien suis-je obligée de faire appel à un photographe ?

Nous n’avons pas toujours un photographe à disposition, mais quelques règles aussi sont importantes pour pouvoir faire une jolie photo de nos créations soi même. C’est d’ailleurs pour cela que je fais intervenir un photographe dans mon workshop flatlay qui nous dévoile les secrets d’une photo de détails réussie pour les non photographes.

Participer à ton workshop « flat lay » est, je pense, une belle introduction à cette technique et peut créer des vocations et des velléités artistiques chez beaucoup d’entre nous. Si tu devais décrire ton workshop d’un seul mot pour enthousiasmer et inviter mes lecteurs à te rejoindre, quel serait-il ?

Pour certains c’est une introduction, une découverte, pour d’autres du perfectionnement ou simplement d’avoir un moment pour soi pour créer son propre contenu avec du matériel à disposition. Je suis toujours heureuse de voir que mes participants continuent de pratiquer le flat lay et affinent leur signature créative. Difficile en un mot, même pour mes participants qui ont donné leur avis, il en est ressorti les mots suivants : créativité, partage et talent

©Christophe Serrano

©Christophe Serrano

©Jeremy Froeliger

©Jeremy Froeliger

©Christophe Serrano

©Celine Chan

©Atelier Preszburger

©Jeremy Froeliger

©Christophe Serrano

©Jeremy Froeliger

©Christophe Serrano

Retrouvez tout le travail de Linda Champenois

sur son site et / ou sur son Instagram

Toutes les infos sur son workshop Flat Lay – Studio Design sont présentées ici

Muriel Saldalamacchia

Muriel Saldalamacchia

Auteure publiée, International Wedding-Planner & Conférencière

Muriel Saldalamacchia a été nommée « Industry Leader » à de nombreuses reprises à l’occasion de conférences et congrès internationaux dédiés à l’industrie du mariage auxquels elle a participé en tant que conférencière. 

Dans l’industrie du mariage depuis 2008, Muriel est wedding-planner spécialisée dans les mariages de Destination et vis avec son mari et leurs enfants entre France et Italie. Au travers de ses conférences internationales, de son académie dédiée aux wedding-planners en activité et ce site de conseils, elle aide les entrepreneurs à vivre sereinement de leur passion en les faisant grandir, sur les voies de la passion, du travail, et de l’éthique.

Retrouvez ses articles et autres points de vue sur son site dédié aux wedding-planners francophones www.reussirdanslemariage.com

©Photo Elie.Elle 2020.