Formation Wedding Planner : comment choisir sa formation pour devenir wedding planner ?

formation article

Dur dur de choisir sa formation lorsque l’on veut devenir wedding planner, n’est-ce pas ? 

Quels sont les critères sur lesquels je peux me baser ? Comment m’y retrouver dans toutes les offres disponibles partout sur internet, et surtout quelles garanties aurais-je par rapport au contenu que l’on me promet ?

Arf ! pas simple tout cela.

Je vais ici, mettre à plat, ce qui devrait vous aider à choisir la formation qui vous correspond le mieux. Car oui, il n’y a pas à ce jour 1 seule formation possible, qui est #super-géniale-la-meilleure-de-l’univers-tout-entier. Si c’était le cas, c’est l’État lui – même qui la dispenserait à travers l’Éducation Nationale. À ce jour, il n’existe aucun BTS (bac +2), ni aucun Master (bac +5) délivré par l’Éducation Nationale.

Ainsi, avant toute chose, prévoyez que votre CV soit prêt, que votre lettre de motivation soit parée de vos plus belles tournures ( avec une orthographe « agréable » et parfaite ^^). Car une fois que vous aurez fait votre sélection, vous devez vous dire que vous devrez passer par des étapes de sélection. Car même si toutes les formations sont réalisées par des entreprises / organismes privés, il n’en est pas moins, qu’il faut un minimum de pré-requis, et que seul un premier entretien téléphonique obligatoire vous permettra d’en savoir plus et de vous présenter sous votre meilleur jour.

Vous avez désormais les règles du jeu ^^, alors c’est parti pour 7 points à prendre en compte pour choisir votre formation pour devenir wedding planner.

1. Formation à distance ou Formation en réunion ?

Pas toujours facile de pouvoir se déplacer loin de chez soi lorsque l’on a trouvé la formation de ses rêves. S’organiser n’est pas toujours facile, alors on se dit qu’après tout, une formation à distance, c’est peut-être la bonne solution.

Formation à distance : Et c’est peut-être le cas. Il faut cependant veiller à ce que l’enseignement qui vous sera proposé soit adapté à ce type de transmission d’information. Il est impossible de dispenser le même enseignement à distance qu’en réunion de type face à face.

Pourquoi ? Parce que nous ne faisons pas appel à nos mêmes réflexes cérébraux tout simplement. Avoir quelqu’un en face à face, c’est aussi avoir un ressentit physique sur ses émotions, sur le message non verbal que le formateur veut vous transmettre. Cela n’est pas possible avec une formation à distance. Sauf… sauf.. si cette formation à distance est réalisée via un entretien visuel de type skype© par exemple. Pour le coup, ce type de formation est plutôt sous une forme individuelle, à moins que le formateur vous propose ce que l’on appelle un webinar. Le principe  ? Tout le monde se connecte en même temps, via un lien internet qui vous a été fourni. Et un peu comme à la Fac, on écoute le formateur, et on peut envoyer des questions par écrit grâce à une petite fenêtre sur le côté de votre écran. Sur d’autres formats, à la place de ce texte, vous pouvez prendre directement la parole. Attention aux prises de paroles simultanées, pas toujours simples à gérer. Enfin, il faut savoir que les formations à distance sont – à équivalence de contenu – à des prix plus bas  qu’une même formation en réunion (coûts de location de salle , fournitures de travail, fournitures des pauses…)

Formation en réunion : L’avantage du contact humain direct. À ce jour, c’est une méthode de formation très répandue, et la seule dont on peut mesurer l’efficacité grâce à des tests réalisés sur place. Pourquoi ? Parce que s’il suffisait d’acheter une méthode avec CD pour j’apprenne à parler le Russe, croyez moi, aujourd’hui, je parlerai 18 langues. Sauf… Sauf.. que ce n’est pas si facile. L’humain qui vous corrige, directement, l’humain qui vous vous stimule et vous fait prendre conscience de vos atouts ou de votre point faible, directement : c’est ce qui fait la différence majeure avec la formation à distance aujourd’hui : l’échange personnalisé des informations. Nous ne sommes pas sur des cours magistraux, mais bien de la formation quasi sur-mesure avec ce type d’enseignement.

2.  Durée & suivi de la formation. 

Sur ce point là, il y a aussi beaucoup d’inégalités. De 3 jours à 2 ans.. tout un programme !

Pour essayer d’y voir clair, il faut différencier les actes de formation des actes de suivi. C’est là-dessus que tout se joue.

Vous pouvez choisir une formation qui ne dure que 5 jours si vous avez un complément de formation en suivi individuel et personnalisé. Une formation sur 5 jours semble être courte, alors soyez vigilant(e) et décortiquez les modules que vous allez aborder. Comparez, car c’est bien en comparant que vous pourrez choisir ce qui compte le plus pour vous. 5 jours, c’est court. Autant que ce soit hyper efficace et très bien ciblé.

Vous aurez ensuite des formations qui durent 6 mois… 2 ans. Bref.. une véritable escalade marketing. Car cela en est pour le coup, il faut bien le dire. Et bien savoir lire entre les lignes ^^.

Ce qui est important, c’est le contenu. Il y a des modules impératifs pour devenir wedding planner / chef d’entreprise. Avant de savoir créer un faire-part, ne faut-il pas penser à trouver des clients par exemple ? Si vous sortez d’une école de marketing en Bac + 5, est-ce vraiment nécessaire de cibler une formation qui donnerait des rudiments de communication ?

Pensez pratique : il faut 1 saison complète pour voir l’ensemble du métier de wedding planner. C’est à dire 1 an. Quoi ? C’est n’est pas que 6 mois ? :p Naaaan… Le métier de wedding planner, c’est du 7/365 :)

Trève de plaisanterie.

Le suivi fait partie intégrante de la formation. Le suivi ne se limite pas à un rendez-vous : « tiens, donnes moi tes chiffres, ok, ils sont bien, tchao ! » Un suivi, c’est la force même de votre formation. Il doit être obligatoire et souple à la fois. Car personnalisé !!! Il doit correspondre au rythme de vie de votre installation, de votre entreprise.

Vous devez donc pouvoir revenir aussi souvent que nécessaire / besoin auprès de votre formateur. Pensez donc à poser la question directement, et lisez les témoignages d’anciens élèves qui en disent en général beaucoup sur les conditions de suivi.

3. Contenu de la formation.

Être Wedding planner c’est (en très très très large majorité ) être chef d’entreprise. Votre réflexe de recherche doit donc porter sur : est-ce que cette formation m’apportera les billes nécessaires pour devenir chef d’entreprise ou non, avec tout ce que cela comporte ? Sinon, il faudra coupler votre formation à une formation spécifique pour devenir chef d’entreprise. Car cela non plus, cela ne s’improvise pas ! (du tout ! ^^)

Oui, parce que la métier de wedding planner, c’est quoi ? C’est un(e) professionnel(le) qui imagine et organise le mariage d’un couple. Le/la wedding planner, va devoir connaître son marché, ses prestataires, les us et les coutumes. Il/elle va devoir conseiller, négocier (pas que des tarifs !!!) , imaginer des services qui n’existent peut-être pas pour pouvoir réaliser le mariage du couple qui l’a choisi(e). Et c’est aussi est surtout un(e) chef d’entreprise qui va devoir savoir proposer une offre cohérente à des prix adaptés, un(e) véritable communicant(e) pour se faire connaître, avoir les reins solides pour encaisser un acompte la première année, vivre avec et attendre le paiement du solde seulement l’année d’après sans plier boutique entre temps et en laissant en plan un couple dont les rêves sont anéantis. Sans compter ses compétences sur des sujets comme la légalité et la fiscalité.

Un(e) wedding planner n’est pas décorateur/décoratrice, n’est pas officiant(e), n’est pas créateur/créatrice de faire part non plus. C’est un positionnement professionnel, respectable et qui a tout a fait sa place dans le monde du mariage. Orientez donc votre choix vers un contenu de formation qui correspond à vos envies professionnelles.

Bref.. être wedding planner c’est un métier, et un métier sérieux. Les paillettes, quant à elles, sont un peu comme une cerise sur le gâteau ;)

C’est donc en prenant en compte votre parcours, votre propre expérience professionnelle, que vous comparerez les différents contenus présents sur le marché de la formation pour devenir wedding planner.

4. Nombre de participants.

À moins de vouloir revenir (ou découvrir) les bancs de la Fac, choisissez des formations où vous vous sentirez à l’aise pour intervenir quand vous aurez à le faire.

Si vous êtes plutôt timide, privilégiez les formations dont le groupe est plus restreint où vous pourrez échanger plus discrètement avec un des intervenants par exemple. Si au contraire vous vous sentez plus à l’aise dans les grands comités,  orientez-vous vers des groupes dont le nombre est plus grand pour des prises de paroles plus fréquentes.

Bonne nouvelle : petit ou grand groupe, cela ne changera pas le partage d’expériences de la part des intervenants avec vous.

5. Parcours du formateur : toujours sur le terrain ?

La question que vous devez vous poser est la suivante : souhaitez-vous que l’intervenant soit toujours en activité, ou est-ce que pour vous, cela n’a pas d’importance ?

Parce que forcément, cela a un impact sur la formation proposée.

Cela a un impact par exemple sur la fraîcheur, l’actualisation des contenus de la formation que vous aurez choisi. Le marché du mariage évolue si vite que ses évolutions se voient même sur une seule et même année.

Si votre intervenant est toujours sur le terrain, forcément, il est à-même de vous expliquer concrètement les réalités du marché à l’instant même où il vous parle, puisqu’il vit cela tous les jours.

Cela à un impact également sur la fréquence des dates de formation proposées. S’il ne vit que de la formation, vous pourrez intégrer toute l’année un de ses cursus. Au contraire, s’il est toujours sur le terrain, les dates seront plus rares et peut-être inadaptées à votre disponibilité.

Enfin, cela a un impact sur sa capacité à vous proposer un stage. Nous voyons cela en point 7 ^^.

Voyez enfin, si cela compte pour vous que le formateur / l’intervenant ait un nom dans le mariage. Si cela ne l’est pas, c’est simple. Faites votre choix sur le contenu de sa formation uniquement. Au contraire, si c’est important pour vous, regardez l’ensemble de son activité. Google sera votre meilleur ami l’espace d’un instant :)

6. Organisme de formation déclaré : utile ?

Être organisme de formation déclaré en Préfecture est une démarche administrative qui permet simplement aux entreprises qui font de la formation d’être agréés (et donc conventionnés) auprès des organismes de financement (appelé aussi OPCA, comme AGEFOS, FIF PL, AGEFICE, PÔLE EMPLOI, etc).

Cela vous permet – sous réserves de conditions – d’accéder à leurs formations « gratuitement ». (Oui, enfin, vous avez payé des charges à un moment donné pour avoir ce droit à la formation).

Alors, même si c’est toujours rassurant de choisir un organisme qui est déclaré en Préfecture, renseignez-vous sur les anciens élèves, leurs parcours. Si vous ne trouvez pas de témoignages directement, tentez d’entrer en contact avec ces anciens élèves qui sont aujourd’hui à leur compte. Ils sont de véritables mines d’or en plus d’être sincères. Ils partageront avec vous leur enthousiasme avec fierté, ou au contraire, vous expliqueront peut-être les limites qu’ils ont pu rencontrer dans la formation qu’ils ont suivi.

7. Stages : importants à réaliser ou non ?

Pensez-vous qu’il est important de prolonger votre apprentissage avec un stage terrain ? Car, entre votre formation et votre suivi, le stage constitue bel et bien un autre moyen de formation, où théorie, pratique et réalité se mélangent. Sans compter qu’entre le moment où vous avez quitté la formation et le moment où vous réalisez votre stage, il s’est passé du temps. Il y a des choses que vous avez bien intégrées, et d’autres peut-être oubliées.

De préférence, choisissez une formation qui inclut alors un stage. Sinon, prévoyez de faire des demandes de stages auprès de wedding planner installées qui ont plusieurs mariages de prévus sur la saison à venir.

C’est quasiment systématique lorsque le formateur / l’intervenant est toujours en activité. Rien de mieux que le terrain pour comprendre les tenants et les aboutissants de tout ce qu’il vous aura été enseigné, non ?

Vous choisirez alors une date commune où vous suivrez le/la wedding planner, avec l’accord des mariés bien entendu et une convention de stage à l’appui.

*********************************************

Avant de clôturer, je voulais vous parler du prix des formations. Cela ne doit pas être un critère de choix, et c’est pour cela que je n’aborde ce sujet qu’en conclusion.

Une formation à petit prix n’est pas à envisager en tant que critère. Tout comme la formation la plus chère n’est pas forcément la meilleure.

Vous entrez dans une démarche pour changer de vie, apprendre un métier qui va conditionner votre futur en tant que chef d’entreprise. Ce n’est pas l’argent qui doit guider votre choix, mais bel et bien ce qui vous convient !

Alors ? Prêt(e) à sauter le pas ?

J’espère que cet article vous aidera à y voir un peu plus clair sur une activité en plein essor : la formation pour devenir wedding planner.

Commentez, partagez, bref… réagissez ci-dessous ! Faisons avancer le débat :)

10 Replies to “Formation Wedding Planner : comment choisir sa formation pour devenir wedding planner ?”

  1. Jamais facile de commencer n’est-ce pas :) Avant de savoir par où commencer => vers où souhaitez vous aller ? (oui, je sais pas plus simple.. à priori ^^)
    Dans tous les cas Valerie, nous sommes là pour en discuter avec vous si vous le souhaitez formation.reussir@icloud.com
    :)

  2. C’est un métier qui m’attire depuis quelques temps, mais plus particulièrement depuis 3 ans. En revanche je n’arrive pas à savoir par où commencer. J’avoue être un peu perdue.

  3. Merci pour vos articles qui balayent petit à petit toutes mes hésitations depuis que j’ai décidé de me lancer et notamment celles concernant la formation.

    Et merci de partager votre expérience avec nous!

  4. Cette voie est magique, et mérite passion et engagement.. Quand vous serez prête, vous n’hésiterez plus, j’en suis certaine :)

  5. C’est vraiment une voix qui me fait très très envie depuis plus de deux ans mais qui me fait tellement peur en même temps que du coup je n’ose pas me lancer !

  6. Pour ma part, aucun doute sur la formation au moment de mon choix… C’était évident d’intégrer la formation proposée par l’organisme Label Mariage, elle correspondait à tous mes critères :) Mais je peux comprendre que cela n’est pas forcément facile d’y voir clair lorsqu’on débute et que l’on ne connait pas forcément toutes les formations existantes… Le tout est de « s’y retrouver » dans le descriptif de la formation, d’avoir un échange « intelligent » et d’être à l’aise avec le formateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Top