©Selfie| Muriel Saldalamacchia 

Alors que la 8ème édition de la Masterclass « Être Destination Wedding-Plnner en 2021 » bat son plein, un sujet de discussion autour de la Marque Blanche   s’est élevé parmi les 13 participants, l’intervenante et les maitres de formation que nous sommes avec Luc.  

« Et si javais trop de caractère pour réussir à travailler en marque blanche » ?

Je l’avoue, cela ne m’avait jamais, je dis bien jamais, traversé l’esprit. Peut-être que c’est parce qu’au final je fais ce métier depuis 2014 et que j’ai grandit avec lui.. et qu’il m’a construite.

Aussi, j’ai voulu écrire quelques mots, amusants, rassurants.. en tout cas, j’avais envie de partager avec vous cette réflexion.

#1 | TRAVAILLER EN MARQUE-BLANCHE POUR UN.E WEDDING-PLANNER

C’est la position qui vient de suite à l’esprit lorsque l’on évoque la marque blanche.

« Je vais pouvoir proposer mes services à un.e wedding-planner, être ses petites mains ».

Même si je ne suis pas fan de la seconde partie de la phrase (long sujet différent à débattre à l’occasion), il n’en est pas moins vrai que travailler en marque blanche pour le compte d’un.e autre wedding-planner, cela revet des avantages certains.

Avantages :

– participer à un événement que nous n’aurions jamais pu organiser tout seul.

– participer à un mariage d’une clientèle qui n’est pas celle que l’on a habituellement. C’est génial car cela permet de voir, de tester, d’appréhender ses comportements

– développer ses capacités à travailler en équipe.

– apprendre et grandir grâces aux méthodes de travail du wedding-planner avec qui l’on va travailler.

– vivre une expérience différente où notre client est un client professionnel.

– avoir plus de dates dans sa saison.

– s’ouvrir à d’autres horizons.

Inconvénients :

– devoir s’adapter à des méthodes de travail qui peuvent parfois être assez lointaines de celles qui nous sont propres. Prendre le temps / demander à passer du temps sur tout ce qui va cadrer la relation, et les méthodes de travail.

#2 | TRAVAILLER EN MARQUE-BLANCHE EN ÉTANT LE COMMANDITAIRE

C’est clairement une technique d’expension à intégrer à son business model.

Les avantages à travailler avec un.e autre wedding-planner permet de pouvoir :

– accepter des doublons de dates (et pérenniser  ainsi votre présence sur le territoire, et tous vos efforts marketing pour être visible auprès des propects)

– de développer une localité sur le long terme, ou de manière ponctuelle.

Les freins à travailler avec un.e autre wedding-planner permet de pouvoir :

– il n’y en a pas :-)

#3 | ET MON CARACTÈRE DANS TOUT ÇÀ ?

L’intervention d’Alessandra Gravina a permis de confronter une réalité du terrain à des idées floues de départ.

Et ça c’est magique.

Alessandra – en véritable Napolitaine – est dotée d’un tempérament fort, et explique qu’elle adore travailler en marque-blanche.

« Il n’est pas question de s’effacer quand on travaille en marque-blanche. Bien au contraire. On peut exprimer toute sa personnalité, tout son savoir. On met tout cela au servcie du wedding-planner qui a fait le choix de travailler avec nous en tant que local planner ».

C’est exactement cela. Travailler en marque blanche ne signifie d’être transparent.e. C’est même complètement l’inverse.

Être force de proposition pour faire grandir le projet, et si cela rentre dans les missions confiées : voilà de quoi faire grandir vos relations professionnelles. Une prestation tirée vers le haut, en travaillant en pleine conscience, avec force de caractère : c’est exactement çà être un acteur majeur sur la niche du mariage de destination en 2021. On s’exprime, on prend place, on donne plus fort : nos clients, nos entreprises méritent tout cela !

Alors : qui a dit que les forts caractères, les fortes personnalités n’avaient pas de quoi trouver leur place dans une mission en marque-blanche ?

Personne chez nous en tout cas. 

Vous l’avez compris : avoir une forte personnalité permet de s’épanouir en mission marque-blanche. Car croyez-le : il faut les epaules très larges pour assumer ce type de mission. 

Forza!

J’espère en ces quelques lignes avoir pu nourrir votre curioisité et surtout votre bien-être dans votre mission de marque-blanche.

Muriel Saldalamacchia