Réseaux Sociaux : 6 erreurs à éviter de toute urgence pour maintenir votre business à flot !

©photo : CBPNETWORK

Aujourd’hui, je vous propose un petit tour rapide, en 6 points, des erreurs fatales à ne PLUS commettre cette année sur les réseaux sociaux !

Prêt(e)s pour une mise en jambe tonique et ludique :)

1. Ignorer la puissance des réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Youtube, LinkedIn, Hootsuite, Pinterest,… puissants ok, mais attention ce n’est pas la vraie vie. Et pourtant, aucune entreprise dans le mariage aujourd’hui en France ne peut s’en passer (en Ouzbékistan, c’est un peu moins vrai, mais là n’est pas le débat du jour ^^ ).

Votre réseau social, vous allez le construire en fonction de votre cible commune.

Selon VerticalResponse©, spécialiste américain des réseaux sociaux pour petites entreprises (exactement la typologie des entreprises du monde du mariage en France), 2 réseaux principaux vont ébranler la donne en 2014, et une tendance va s’affirmer. Autant en tenir compte de ces infos non ? :)

Pour résumer leurs prévisions :

=> YouTube est un des deux rois de l’année 2014. Pourquoi ? C’est parce que la vidéo est aujourd’hui le moyen de communication le plus efficace. Utilisez toutes les techniques de référencement, même si YouTube – racheté par GOOGLE© – est un moteur de recherche à lui tout seul ! J’entends de là les vidéastes professionnels : « Oui, mais Viméo c’est qualitatif, là où Youtube ne l’est pas du tout ». J’entends bien.. À vous de choisir entre un média qui ne diffuse qu’en lien direct (VIMEO) et qui ne ne vous apporte qu’une piètre visibilité, alors que votre même vidéo sur Youtube, d’un rendu moindre va être vue au bas mot 158 fois plus. Mon conseil – si ce n’est pas déjà fait ? Ayez les deux. Communiquez via YouTube, et valorisez votre galerie sur Viméo.

=> LinkedIn est le second grand gagnant de l’année 2014. Clairement orienté « business », les connexions sont plus simples et surtout, LinkedIn regroupent tous les décideurs, et autres cadres sup’. Cerise sur le gâteau : vocation internationale. Attention : pour se fondre dans la masse : être bilingue anglais. À voir maintenant si tous les avantages avancés sont des avantages pour votre business au quotidien. Connaissant le marché du mariage, je ne suis pas certaine que cela représente la majorité des TPE en France.

=> Twitter voit sa popularité s’effondrer en 2014 auprès des entrepreneurs solos .. Damned ! Attention : cela signifie que pour les petites entreprises, TWITTER n’est en fait pas vraiment adapté.  Messages de 140 signes seulement, pas du tout adapté à des propositions de services. Pour nous, dans le mariage, à moins d’utiliser TWITTER lors d’une journée de mariage et poster des instants clés, à la manière d’un grand reporter en live.. effectivement, je n’ai toujours pas trouvé l’utilité de ce média.. Utilité « mesurée » bien entendu.. Avec un impact marketing auprès de mes clients. Autant s’en tenir à Facebook qui permet la même chose + beaucoup d’autres, bien entendu !

=> Plus de 90% des petites entreprises vont miser (avec de l’argent) sur ces médias sociaux. Pour faire simple, 90% d’entre nous mettront de l’argent dans notre communication via les réseaux sociaux. Comment cela se traduit-il ? essentiellement par des achats de campagnes publicitaires (ou sponsorisées – terme employé chez Facebook).

Cela laisse à réfléchir n’est-ce pas ?

2. Croire que tous les réseaux sociaux sont équivalents !

Capture d’écran 2014-01-05 à 17.43.07

Vous l’aurez compris : il n’est pas nécessaire d’être partout. Il est seulement nécessaire d’être au(x) bon(s) endroit(s) pour vous et votre business.

Choisissez le réseau social qu’utilisent vos clients cibles ( vos prospects en d’autres termes !) Vous n’y connaissez rien ? Rien de grave, que des solutions : cherchez un ou plusieurs tutoriels via Google, trouvez-vous une formation qui vous permet de développer vos compétences sur ce média précis ! Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets !

Jugez chaque réseau social en l’utilisant de manière personnelle d’abord. Ne foncez pas tête baissée. C’est en vous mettant à la place de votre prospect que vous comprendrez ce qu’il vient cherchez sur ce réseau précis. Car après tout, même si LinkedIn est un des réseaux phares de cette année 2014, si vos clients sont sur les forums d’un site dédié au mariage de votre région par exemple, ne cherchez pas ailleurs. Soyez actifs sur ce forum, et zappez LinkedIn ;)

3. Poster et Tweeter comme un fou toute la journée !

Vous ne susciterez jamais de l’intérêt auprès de vos prospects si vous postez ou tweetez toute la journée. Au mieux ils se désintéresseront de vos posts, au pire, ils vous suppriment / se désabonnent.

Postez intelligent ! Vous n’êtes pas là pour raconter votre vie sur les réseaux sociaux :  ce n’est pas le détail de votre repas fait par votre amoureux/amoureuse qui vous rendra plus humain, plus accessible . Ne croyez pas que vous dévoiler de cette manière attirera plus de prospects. Si vous êtes vraiment accrocs ? Utilisez un second compte, personnel cette fois, avec accès restreint et surtout, n’acceptez jamais votre monde professionnel dans votre monde personnel. Votre plan média vous remercie d’avance ! Et votre réseau professionnel aussi par la même occasion :)

4. Surconsommer du #hashtag !

Capture d’écran 2014-01-05 à 17.26.04

Kézako le « Hashtag » ? Mais si, vous savez.. ce symbole dièse « # » que l’on place devant un mot.

Le Hashtag permet, lorsque l’on clique dessus, de retrouver sur une seule page tout ce qui est lié à ce mot . D’ailleurs, selon la popularité de votre hashtag, vous ferez défiler une bien longue page :)

Très à la mode, on voit beaucoup de hashtag dans les posts. Notamment sur Facebook, car depuis quelques mois le géant américain de Menlo Park en Californie les valorise.

Deux règles simples à respecter pour en faire une bonne utilisation :

=> utiliser 2 à 3 hashtags par post / tweet

=> utiliser des mots non déclinés, c’est-à-dire clairement distincts.

Donc OUT  les listes interminables de hashtags qui font penser que vous êtes IN.

Ce qui est IN, c’est d’être cohérent, et surtout c’est lorsque l’on utilise les outils de manière optimale, en sachant pour quoi on les utilise. :) Elle n’est pas belle la vie ?

5. Se complaire dans une course  folle aux « like » !

Lorsqu’un internaute clique « like » sur une de nos photos, nous sommes contents. C’est aussi ce que nous cherchons.

Soyons honnêtes.

Par contre, là où il faut rester méfiant, et surtout LUCIDE, c’est qu’il faut savoir que les personnes qui « like » sont au choix :

=> des amis

=> des partenaires professionnels

=> des clients passés

=> des clients en cours

Oui.. il manque bien quelqu’un dans la liste => votre prospect.

Proportionnellement, votre prospect ne « likera » pas votre post, votre photo ou votre lien. Si il « like » … il vous contacte pour envisager de faire appel à vos services. En gros, il vous demande un rdv pour échanger et… acheter votre prestation.

Alors pas d’amalgame : avoir un maximum de « like » est important car il apporte une preuve sociale supplémentaire. Mais ce ne sont pas ces « like » qui font tourner votre business.

6. Faire des Réseaux Sociaux la clé de voute de votre communication !

Vous l’aurez compris ! Avoir une présence active et intelligente sur le web est indispensable aujourd’hui. Le mariage est un marché constitué de prestations de services, et le service est un système 2.0. C’est à dire que tout se passe via le web.

Lors de mes formations, j’insiste sur le fait d’avoir une page Facebook par exemple, mais avant tout d’avoir un site web efficace, avec un blog qui vous dévoile, dans le partage et la bonne humeur, d’avoir des supports de référencements cohérents et efficaces eux aussi.

Facebook, Twitter, LinkedIn, Youtube sont des outils magiques, encore faut-il les utiliser à bon escient ! Ils ne sont pas le reflet de la vraie vie.

Anthony Robbins
Anthony Robbins

    Anthony (Tony) Robbins (un gourou marketing américain qui me fascine) l’a encore expliqué dans sa dernière interview accordée à Forbes. En reprenant lui-même Peter Drucker (autre Gourou) il rappelle que « Le but d’une entreprise est de créer du client, et donc de vendre. Tout ce que je veux dire  par «vendre» c’est que la vente cultive votre pouvoir d’influencer. Ventes signifie «influence» et de l’influence est le n ° 1 de compétences en leadership sur la terre. La plupart des gens ont oublié. Ils sont trop excités sur leur page Facebook et le site Web de leur entreprise, ce qui est très bien, mais sans les ventes et influence, votre entreprise meurt. » Fin de la traduction de la citation ;)

Diversifier votre communication. Varier, alterner. Vous trouverez forcément la solution qui vous correspond. Mais ayez toujours en tête que les réseaux sociaux sont tout sauf stables. Facebook fête ses 10 ans en fevrier 2014. Qui sait si cette année ne verra pas un nouveau réseau social ultra novateur et performant qui chamboulera encore la donne ? Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier : voilà une stratégie gagnante.

*******

Réagissez en contribuant à cet article. Le partage commence ici et maintenant. À vous de jouer :)

8 Replies to “Réseaux Sociaux : 6 erreurs à éviter de toute urgence pour maintenir votre business à flot !”

  1. Je trouve viméo plus ludique et plus professionnel par rapport à nos attentes de vidéaste (choix des vignettes, statistique plus précise et poussée, manipulation des fichier plus souple, lecture plus fluide…) mais effectivement youtube est plus performant sur le partage et la propagation de nos vidéos

  2. Oui, réflexion, je n’en doute pas. Je sais que pour les vidéastes, Vimeo offre une meilleure qualité .. En tant que pro, est-ce la seule différence majeure selon toi ?

  3. Merci BabouchKa ;) 6 points finalement, on peut s’y tenir à un moment donné, pas forcément tous en même temps. Ensuite c’est un gymnastique, tout simplement.. Belle année à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Top