Partage entre wedding-planner : possible ou illusoire ?

partage-entre-wedding-planner

Partage entre wedding-planner 

Salut, moi c’est Chloé, wedding-planner de 31 ans, basée en Ile de France. Vous vous souvenez, une de mes aventures avait déjà été relatée ici sur ce blog. Me revoilà, dans mes pérégrinations.. #NouvellesInspirantes

 

Je me pose une question depuis bien trop longtemps maintenant : pourquoi le partage entre wedding-planner est-il si difficile ?

Ok, je suis jeune dans le métier, mais suis-je donc si naïve pour croire que l’on peut partager facilement, entre concurrente, et pourtant être animée par la même passion, le même métier ? À priori, nous avons chacune un style, et donc, je me dis : à chacune ses clients.

Mais voilà ! Je trouve qu’il est super difficile aujourd’hui de pouvoir poser des questions. J’ai bien tenté de me rapprocher de certaines wedding planner à travers les réseaux sociaux, Facebook surtout, je l’avoue. Je me dis que c’est moins intrusif. Parce que bon, prendre son téléphone et dire « Allo, bonjour, Je m’appelle Chloé, je suis basée à 35 minutes de chez vous, et j’aimerais pouvoir échanger sur nos métiers, pour grandir, et avancer. Je n’aime pas être seule de mon côté. Vous êtes dispo quand ? »

Ok, je vais droit à l’abattoir. J’en suis revenue vivante certes, mais on ne m’y reprendra pas par deux fois. Autre l’accueil qui a été glacial, je me suis sentie bête, alors que j’étais animée d’un sentiment profond et sincère de partage.

« Mais vous pensez que je vais vous dire tout ce que j’ai mis au point, pendant des mois et vous les livrer comme çà ? »

Bon, présenté ainsi, cette wedding-planner n’a pas eu tort de m’envoyer paître. Cela fait carrément sangsue comme approche. Mais pourtant… je suis bien la même fille, Chloé, qui est pleine de bonne volonté..

J’ai donc décidé de me faire une liste de ce que je pouvais poser comme type de question en premier rideau, et ce que je pouvais aborder avec une relation plus aboutie. Cela va m’aider à faire le tri, et mieux avancer sur la voie du partage entre wedding-planner. #Motivée #PlusJamaisSeule #Javance #JeReussis #Partage.

#1 – Les questions précises : moins intrusives

Cette liste – qui n’est pas exhaustive – me permet de pouvoir poser une question ultra précise.

  • Quels sont vos tarifs ? (elle fait mal cette question, hein ? :p ) – Bon en même temps, je devrais trouver l’info sur le site de la wedding-planner, vu que c’est une obligation légale. Mais plus de 2 fois sur 3, rien n’est indiqué. Alors je demande…

=> Pourquoi je pose cette question ? Je me dis que je suis peut-être à côté de la plaque total, et que si je suis carrément moins chère, je pourrais être soupçonnée de concurrence déloyale. Et oui, il n’y a qu’un pas à la mauvaise interprétation…

  • Vous avez suivi quelle formation ?

=> C’est plutôt intéressant de savoir par quel organisme ma concurrente est passée. SI cela se trouve, nous avons suivi toutes les deux le même cursus ! Du coup, nous avons encore plus en commun que nous pourrions le penser. Et si ce n’est pas le cas, que nous avons suivi deux voies de formation différentes, cela signifie quand même que nous avons à coeur de travailler avec des bases solides. Donc, c’est définitivement un point commun qui se profile entre elle et moi. #GoodGirl (again!)

  • Combien de mariages vous réalisez dans une année ?

=> Je déteste la course aux chiffres.. Cela ne veut tellement rien dire.. Quand je pose cette question, j’ai bien tête « en organisation complète ». Oui, parce que me dire que vous en avez réalisé 14 alors que cela inclus 12 décorations, cela ne m’intéresse pas des masses en fait ^^. Je parle du métier de Wedding-Planner…

  • Vous vous habillez comment le jour du mariage ? Compliqué la garde robe non ?

=> Alors là, je vais faire mouche !! Quelle fille n’a pas envie de parler de sa garde-robe, non ? Et puis, on parle du jour du mariage, ce pour quoi nous voulons vivre.. Allez, je fonce ! #GoodGirl

  • Pas trop dur de travailler le soir, en plus de ce que vous avez déjà fait dans la journée ?

=> Cette question touche à l’humain. La corde sensible.. Nous sommes toutes pareilles : être disponible quand nos clients le sont, c’est à dire en soirée, le week-end. Je garde cette question aussi ! C’est agréable de se livrer…

#2 – Les questions de fond : plus intimes.

  • Comment vous faites pour trouver vos clients ? (elle fait mal aussi cette question, hein ? :p )

=> Là, je peux courir pour avoir l’info. Bon, ok, je capitule, c’est normal…

  • Vous gérez comment votre stress le jour du mariage ?

=> Là, je devrais marquer des points, car on parle du coeur du métier. Qui n’est pas stressé le jour du mariage de ses clients ? Voir tout son travail aboutir et se dérouler.. Ne pas décevoir le couple, vivre une expérience folle avec les équipes.. Bref.. le frisson.. Ça se partage entre wedding planner, non ?

  • Comment vous présentez votre devis à vos prospects ?

=> Aouch ! Là, je touche au Graal.. Autant ne rien attendre comme réponse – là, je suis allée trop loin. Je zappe cette question, aux oubliettes.

  • Comment vous avez fait pour développer ce secteur ?

=> Bizarre, j’entends un Biiip.. certainement le téléphone qui a été raccroché… Je raye cette question… hop.. voilà, elle est dans la poubelle, à côté de la précédente.

Pour conclure

… je me dis que les questions que l’on partage entre wedding-planner, sont en fait des questions liées à l’humain, au ressenti. Plus je souhaite rentrer dans les détails de l’entreprise, plus je risque d’indisposer mon interlocutrice. Chacune ses recettes techniques. Et puis, comment je pourrais comprendre son choix, son positionnement pour le dupliquer. Quel intérêt.. aucun.. À part celui de croire que je vais bosser plus vite. Je me fourvoie.. Complètement !

Je partage entre wedding-planner ! C’est entendu comme cela. Je sais ce que je vais poser comme question désormais.

Ah, j’oubliais =>  Pense-bête : toujours donner ma propre réponse à la question que je pose. Le partage se fait à deux, mais comme je demande, à moi de montrer patte blanche la première. #GoodGirl que je suis !

Défi: partantes ?

Hop, je vous lance un défi : contactez une wedding planner dans votre région, rencontrez-vous, et envoyez votre duo-selfie à formation.reussir@icloud.com , racontez-nous votre première expérience et vous pourrez figurer fièrement dans la section de ce blog #WeddingPlannerquiDéchire !

**************

Du mal à convertir un contact en rendez-vous ? Téléchargez gratuitement la méthode décrite pas à pas dans mon livre « Les 7 erreurs »

**************

6 Replies to “Partage entre wedding-planner : possible ou illusoire ?”

  1. Super Ludivine ! Si vous pouviez nous faire part de votre retour d’expériences ici même, ce serait super ! À très bientôt : mais oui, avec plaisir !

  2. Peut-être en changeant d’angle d’attaque Ludivine ? Et si vous osiez inviter une consoeurs, une wedding planner dont vous adorer le travail à aller déguster une patisserie ou autre gourmandise, histoire d’échanger et de partager à deux ce qui vous amuse plus dans vos métiers, chacune,s et ce qui vous ennuie le plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Top