apprendre à gérer la pression

Chloé, wedding planner: « je dois apprendre à gérer la pression »

apprendre à gérer la pression

Apprendre à gérer la pression !

Chloé, Wedding planner en Ile de France ne veut pas exploser en plein vol !

 

Je veux y arriver !

Non mais comment font les autres ? Je vois sur les réseaux sociaux que tout à l’air simple pour les autres. « Il me tarde de retrouver le chemin des samedis de mariage » ou alors  « regardez-moi, je suis de mariage aujourd’hui » « Oh la la, le mariage de vendredi va être super canon! »

Sauf que moi, je me mets une pression juste incroyable sur les quelques mariages que j’ai pour cette année.

C’est l’histoire de ma vie ça de subir la pression. Et là, c’est pour mon entreprise, donc c’est puissance 1000.

J’ai fait quelques recherches sur le pourquoi-du-comment, mais rien de vraiment adapté. Enfin, si, très certainement, mais je n’arrive pas à me le faire correspondre et du coup à l’appliquer.

J’en ai discuté dans la communauté de wedding-planner à laquelle j’appartiens. Ce qui me soulage, c’est que je ne suis pas la seule. Mais au final, ça ne me fait pas dormir mieux.

Du coup, j’ai décidé de mettre par écrit, ici, tout ce qui me permettrait d’identifier les points qui généraient chez moi du stress. Et je suis plutôt surprise du résultat : c’est venu tout seul.

  • Peur d’oublier quelque chose pendant les préparatifs qui aurait des conséquences catastrophiques le jour du mariage.
  • Peur de ne pas savoir gérer le jour du mariage, tout simplement.
  • Peur de décevoir.
  • Peur de ne pas y arriver.
  • Je n’ai pas assez confiance en moi.

Wow… ça fait beaucoup.. Il va me falloir du temps… Pfff.. Voilà, je me mets la pression AUSSI sur çà! Mais je vais exploser là.. ce n’est pas possible !

… les jours passent…

…Je me décide…

… Bouge-toi Chloé, bon-sang ! Tu as tous les outils en main… détends toi, va courir, va au cinéma, mais bon-sang, oxygène toi l’esprit !

… HOP HOP HOP !!!

Ouiiiiiii !!!! Mais je l’ai sous les yeux !!!

Oui, j’ai la solution !

En tout cas pour résoudre la plus grande partie de mon problème aujourd’hui : J’AI LES OUTILS !!!

Je m’impressionne de bêtises par fois et en même temps, quand je percute que j’ai la solution, je suis super fière de moi ^^

#weddingplannerquidéchire ! ça oui!

Bon, je reprends.. les outils, MES outils.

Dans la formation que j’ai suivie, j’ai pu mettre en place des outils, des vrais. Et si je vais m’en servir différemment ? Pas techniquement, mais psychologiquement. Muriel, pendant la formation, nous a bien expliqué comment s’en servir. Je l’ai en main depuis tout ce temps, j’ai pu l’adapter à mes besoins (je n’aurais jamais cru pouvoir y arriver, c’est dingue çà !!) – Là, il va devenir mon bouclier.

… Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ?

Puisque ces outils, ces supports fonctionnent pour nous toutes dans cette communauté de wedding-planner – pourquoi n’en ferais-je pas MA force moi aussi ?

C’est trop cool !!!

Cela fait maintenant 3 mois que j’ai griffonné sur un cahier les 5 points qui me mettaient une pression de dingue dans mon job au quotidien.

Ma réflexion sur ces points n’est pas aboutie, et ce n’est pas encore résolu à 100%.

Mais PUNAISE !! J’ai réussi à inverser la tendance !

Me cacher derrière mes supports – que j’ai pris le temps de retravailler avec Muriel, a été la meilleure chose que j’ai pu décider de faire. Cela me permets de me cacher (oui oui!!!) et du coup, d’avoir plus confiance en moi. Pourquoi ? Parce que les réussites dans le métier de wedding planner – je commence à le comprendre – ne sont pas uniquement liées à ce que vous êtes. Lorsque l’on démarre, on a besoin de piliers et de s’y cramponner.

… Pour le coup.. je suis un vrai arapède depuis.

Je commence du coup à prendre confiance en moi (hey hey hey !!) – « Ce qui compte, c’est de créer une routine de travail ». Wow.. quand j’ai entendu ça j’ai cru mourir! Mais en fait, désormais cela résonne. Ce n’est pas tant la routine de travail, c’est bien ce que cela engendre : les automatismes ! Toujours procéder de la même manière.. Reprendre à zéro. Imposer sa manière de faire parce que différemment, au début, je ne saurais pas faire. Et au final, c’est plus logique, c’est plus rassurant.

… Je me souviens,, petite, mon père m’avait appris à faire du vélo… sur la terrasse. Puis le chemin goudronné. Mais le rituel était toujours le même.. En grandissant, mon rituel était toujours le même, mais exécuté de manière plus rapide, et surtout, je m’aventurais sur des terrains accidentés, moins lisses que ceux sur lesquels j’avais appris. Et pourtant.. à part ces terrains accidentés, le rituel de mise en selle était bien toujours le même dans son ensemble.. Les terrains accidentés, c’est ma personnalité.

Aujourd’hui, je suis Chloé, je suis wedding planner en Ile de France depuis peu.. et même si je vise les terrains plus aventureux et accidentés parce que c’est ce qui m’éclate, je me réfugie sur la route goudronnée, là où mes outils sont tout aussi performants mais où la pression n’est plus maîtresse… Parce que j’ai tout entre les mains, et dans ma tête !

#NouvelleInspirante #WeddingPlannerquiDéchire #RDLM

apprendre à gérer la pression

One Reply to “Chloé, wedding planner: « je dois apprendre à gérer la pression »”

  1. Un article très intéressant qui résonne beaucoup en moi ! J’ai la même liste que Chloé (fictive pour ma part, car je n’ai, à tort, jamais dresser les points qui généraient du stress chez moi).
    Un grand merci Chloé de t’être livrée et d’avoir partagé cette expérience qui nous servira beaucoup, j’en suis certaine :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *