Peut-on dépasser ses propres frustrations professionnelles les jours de mariage ?

 Mélody & William par Thibault Chappe Photographe©

Lors du dernier article, nous avions abordé le stress à l’approche du jour j. Nous sommes entrés en saison, et nous sommes nombreux à être excité(e)s, et stressé(e)s de la (re)mise en route :)

Pour avancer encore un peu plus sur le sujet, je me suis tournée vers tous les abonnés de ce blog.

Un des avantages d’être inscrits au blog c’est que vous avez accès à des infos, des mails personnalisés, des échanges directs, des enquêtes… je vous considère réellement comme des interlocuteurs privilégiés.

Alors, tout d’abord, mille mercis à tous ceux qui ont participé en masse à mon premier mail. La question qui était posée => « Quelles sont vos frustrations professionnelles lors des jours j de vos clients ? »

En revanche très peu ont pu me répondre sur « le comment« . La question était  la suivante : « Comment pouvez-vous dépasser ces frustrations qui ne sont pas les vôtres ? » .

Le constat est cuisant : nous n’avons pas forcement de réponse à donner face aux éléments qui nous frustrent. Cet article semble alors prendre tout son sens ^^.

Vivre sereinement de sa passion c’est aussi mieux vivre sa passion.

Voici pour vous, chères lectrices, chers lecteurs, ce qui est ressorti de cette enquête auprès des abonnés, professionnels de plusieurs régions de France, de tous les métiers du mariage.

Commençons par quelques définitions :


Wikipédia© = la frustration est un état mental d’insatisfaction caractérisé par un déséquilibre entre un désir ou une attente et sa réalisation effective.

Larousse©, lui,  définit le verbe frustrer comme priver quelqu’un d’un bien, d’un avantage dont il croyait pouvoir disposer, qu’il pensait posséder.

Nos (nombreux) amis belges^^ reprennent wikipédia = la frustration est un état mental d’insatisfaction caractérisé par un déséquilibre entre un désir ou une attente et sa réalisation du fait qu’il n’est pas (encore) réalisé.

Plus simplement, une frustration est une chose qui nous prive d’une entière satisfaction. Et, quasiment à chaque fois, nous ne pouvons y remédier. Pour tout un tas de raison d’ailleurs. J’ai trié et regroupé  6 « groupes » de frustrations suite aux retours de nos abonnés.  Parmi eux => des wedding planner, des photographes, des décoratrices, des créateurs d’objets, des traiteurs, des dj, des graphistes, des créateurs de robes de mariées, des créateurs de bijoux, des fleuristes.

Regardons sans plus attendre ces 6 groupes :

Il y a ceux qui :

-sont frustré(e)s car ils ne voient pas l’émotion ressentie par personnes sur leurs visages lorsqu’ils découvrent le travail accompli.

-sont frustré(e)s car ce qui avait planifié n’est pas respecté.

-sont frustré(e)s parce qu’un imprévu perturbe le planning’ et pousse à l’improvisation.

-sont frustré(e)s de ne pouvoir partager de moments d’émotions avec le couple, car ils sont retenus ailleurs pour réaliser leurs propres missions.

-sont frustré(e)s car le résultat est critiqué par l’entourage, remettant en cause la satisfaction pourtant exprimée initialement par les mariés.

-sont frustré(e)s parce que les mariés n’ont pas conscience de la relation de cause-à-effet entre la qualité du travail fourni et la perfection du moment vécu.

Dur dur n’est-ce pas ?

Une anecdote que j’ai retenue de Thibault Chappe (Photographe sur Aix en Provence) : lors d’une cérémonie religieuse, le prêtre lui avait interdit d’accéder à une zone bien précise, l’empêchant ainsi de pouvoir saisir les moments intenses de toute la cérémonie religieuse. Il me confiait que sa frustration était sans aucune mesure une des plus grandes jamais vécues :  » Quand je pense à toutes ces belles images que j’aurais pu saisir pour le couple et leurs familles ! « 

Effectivement….

En tout cas, je serais fort maladroite et bien présomptueuse de donner des réponses à chacun de ces 6 groupes de frustration. Étant moi-même dans plusieurs de ces catégories selon les situations. Damned :'(

Par contre, ce que je maîtrise, c’est l’application de LA technique pour essayer de dépasser la frustration la plus destructrice. Siiiiiiii, je vous assure !!

C’est une des techniques utilisées dans le développement personnel => il « suffit » de déplacer votre attente / vos attentes, et limiter ainsi l’impact de la frustration subie.

Je m’explique avec cet exemple : 

Prenons le premier groupe de frustrations révélé plus haut =>  » il y a ceux qui sont frustré(e)s car ils ne voient pas l’émotion ressentie par personnes sur leurs visages lorsqu’ils découvrent le travail accompli « .

C’est souvent le cas des créateurs de faire-part, ou tout autre profession dont la livraison se fait à distance.

Imaginez que dans votre charte, vous intégriez une clause « contrat moral de sympathie« , où vous demanderiez à vos clients, dès la signature de la vente, de vous téléphoner (et non contacter par mail uniquement) dès réception du colis ? À défaut de lire les expressions sur le visage, vous entendrez le bonheur au bout du fil ;) Si en plus vous vous sentez l’âme d’un super geek, proposez un hangout, un skype, un facetime ou un tchat-vidéo sur Facebook.. Vous avez l’écrit avec le mail, mais surtout, vous avez ENTENDU la joie de votre client grace à ce type de communication ! Je vous assure que cela fait un bien fou.. D’autant que c’est souvent en fin de journée qu’ils découvrent leur colis – après leurs journées de travail – Terminer votre journée sur ces jolies émotions : c’est juste WA-OUH !

Bref, travailler sur soi pour être meilleur, c’est une base de départ. Pour être meilleur, il faut être passionné ! Et çà, vous l’êtes déjà ;) Mais pour être meilleur face à ces frustrations,il faut que nous cherchions ailleurs de nouvelles satisfactions.

Et vous ? Êtes-vous prêts, prêtes à passer à l’action ?

Commentez, réagissez, aidez-nous et aidons-nous; la libre expression c’est ci-dessous, et ce n’est rien que pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *