[WEDDING PLANNER] L’assurance « RC Pro » : est-ce obligatoire ?

obligations légales des wedding plannerJe reçois bon nombre de demande d’informations sur les assurances professionnelles de la part de wedding planner.

Que ce soit lors des formations que je dispense au sein de mon école de formation, ou par email de la part de confrères et consoeurs déjà installés, la question est récurrente : « C’est obligatoire d’être assuré(e) professionnellement lorsque tu es wedding planner | organisatrice de mariages  ? »

Comme le sujet est important et n’est pas à prendre à la légère, voici un article entièrement dédié au sujet.

7 questions/réponses pour apporter un peu de lisibilité ;)

1. Pourquoi souscrire une RC Pro lorsque l’on est wedding planner ?

Parce qu’avant toute chose, nous sommes des professionnels, avec un SIRET et que nous avons pour vocation de vendre nos services et produits à des clients. Une assurance responsabilité civile professionnelle – RC Pro –  « permet de pouvoir répondre d’une erreur, d’une faute, d’un oubli ou d’un quelconque dommage envers quelqu’un ou quelque chose, en tant que base de la couverture professionnelle ».

2. Quelle différence entre une assurance professionnelle (Multirisque) et une assurance civile professionnelle (RC Pro) ?

Ces deux assurances – quelques fois associées d’emblée en PACK par certains assureurs – vous couvrent contre différents risques dans le cadre de votre activité professionnelle.

Pour être couvert en cas de préjudices professionnels, vous disposez aujourd’hui de l’assurance multirisque professionnelle. Pour assurer une trésorerie durement gagnée : en cas de litige, en étant couvert, pas de perte de trésorerie* ! Un dégât des eaux, un vol, un incendie… Tout ce qui vous empêche de travailler et donc de gagner de l’argent ! Tout ce qui vient d’être décrit dans ces 3 – 4 lignes relève de la Multirisque Professionnelle, appelée aussi assurance professionnelle.

Mais il y a également la possibilité de vous protéger contre les dommages que vous pouvez causer à des tiers, dans le cadre de votre activité professionnelle. C’est LA que rentre en compte la Responsabilité Civile Professionnelle. Et c’est là, toute la différence entre ces deux assurances.

Je me répète : certains assureurs vous proposent 1 tout en 1. À vous de poser les questions lors de votre souscription, pour lever toute ambiguïté !

Vous pouvez donc vous garantir contre les dommages corporels, les dommages matériels, mais aussi les dommages immatériels, que cela soit envers des personnes physiques ou des personnes morales.

*selon vos garanties souscrites, of course !

3. Est-ce une obligation légale ?

Selon les métiers, oui. Selon les métiers non. :) Voilà une bonne réponse qui ne sert à rien ! N’est-ce pas ? ;-)

Plus simplement, et de manière pragmatique, tout dépend de votre statut (Variation des couvertures selon votre statut : AE | EI | SARL | SAS..) mais aussi de votre enregistrement d’activité, donc …de votre code APE… Toujours lui… Et tout/toute wedding planner qui se respecte sait qu’à ce jour, il n’existe aucun code APE pour notre métier. Nous ne débattrons pas maintenant de ce flou artistique… :-s

Ce qui est certain, c’est que vous devez souscrire à une assurance multirisque professionnelle. Cela vous garanti, je me répète – entre autre – contre un incendie, un vol tout ceci en lien avec votre « bureau » (concrètement un joli espace de votre nid douillet dans votre maison – mais que vous avez déclaré à votre centre d’impôt des entreprises comme tel)

Ensuite, la RC PRO est fortement conseillée par toutes les instances, quelles soit de l’ordre des assureurs (tu m’étonnes John !), mais aussi des expert comptables, des avocats…

Pour ma part, je ne saurais que trop vous la recommander. Nous rencontrons tellement de monde dans le cadre de notre activité, ne serait-ce que sur un seul mariage…  Il est vite arrivé de pouvoir être responsable d’un dommage (accident) sur un tiers particuliers, comme le couple ou leurs invités par exemple, tout comme sur un tiers professionnels, les prestataires partenaires présents physiquement sur le mariage. Multipliez ceci par le nombre de prestations réalisées.. Les occasions sont HYPRA (plus qu’hyper, oui, oui :p) nombreuses !

Pour info et exemple, sachez que pour Label Mariage© , L’Alliance Nationale des Professionnels du Mariage, exige que chaque membre labellisé possède une RC Pro à jour et en vigueur.

4. Quand contracter une assurance professionnelle ?

Faut-il souscrire à une RC Pro dès le démarrage de mon activité ? Ou alors, puis-je attendre d’avoir de la trésorerie pour pouvoir payer la cotisation de l’assurance ? C’est un peu le serpent qui se mord la queue.

Car vous devez attendre vos premiers clients pour avoir de la trésorerie, mais autant de clients = autant de risques de causer ou être victime d’un préjudice.

Mon conseil ? Prévoyez-le dans votre business plan si vous projetez d’ouvrir votre agence de wedding planner. Et si vous êtes déjà installé(e), il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir !

5. Quels tarifs en moyenne pour une assurance lorsque l’on est wedding planner ?

Il faut savoir que le coût de la responsabilité civile professionnelle à laquelle vous allez souscrire est basée sur votre chiffre d’affaires, la structure même de votre entreprise, et selon votre activité. C’est  structuré par « tranches de chiffre d’affaires, ou encore au réel des années précédentes pour les wedding planner qui sont déjà en activité. Et pour celles et ceux qui démarrent, cela peut être basé sur une estimation que vous fournirez lorsque vous démarrez votre activité.

Cela varie donc de 100 € / an, selon votre statut, votre activité, votre chiffre d’affaires.. jusqu’à environ 400€ voir 600€*

*prix constatés pour une activité de wedding planner, selon différents statuts, selon différents chiffre d’affaires, et selon différentes régions, auprès de plusieurs cabinet d’assurances dans différentes régions de France.

6. Exemple d’Assurances

Voici une liste NON EXHAUSTIVE de cabinets d’assurance déjà utilisées par des wedding planner :

=> Les entrepreneurs de la cité. Ils valident votre adhésion selon votre métier (code NAF) et si vous êtes un(e) tout(e) jeune créateur/créatrice d’entreprise.
=> La Macif En suivant le lien, vous pourrez simuler en ligne le coût de votre assurance si vous êtes auto-entrepreneur.
=> La MAAF :

7. Vérifier les garanties !

Vérifiez avant toute signature :

– les risques couverts et ceux exclus.

– est-ce une assurance multirisque professionnelle associée à une responsabilité civile professionnelle ou non ?

– le montant des garanties.

– le montant des franchises (à négocier au plus bas pour les plus motivés d’entre vous !) Car souvent, les franchises sont prévues sur des dommages les plus courants, c’est-à-dire ceux qui vont vous arriver de manière plus récurrentes. Alors, supprimer une franchise, ce n’est pas une mission gagnée d’avance, par contre vous pouvez comparer entre les différents cabinets d’assurance et jouer des coudes en négociant.

**************************

À vous de jouer !! Vous assurer c’est un pas de plus vers votre crédibilité de professionnel ! *-*

 

*Sources multiples : Responsabilité Civile Professionnelle.Comprendre.com | Code des assurances | Articles de loi de la législation française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *